Prière c'est l'Amour, de Marie-Julie Jahenny

Marie-Julie Jahenny du Crucifix (1850 - 1941)

Mystique bretonne stigmatisée

 

 

Le 10 octobre 1884

À ce moment entra la mère Jahenny qui, voyant qu'on voulait prendre des notes, dit tout haut : - " On ne doit pas écrire. " Mais Marie-Julie dit d'une voix forte : - " Écrivez. " Madame Grégoire qui avait commencé à écrire, recueillit la prière suivante ainsi que Monsieur le Curé de Montbazon et Monsieur Marie.

Marie-Julie nous dit que dans l'extase, son Jésus va lui dicter une prière et Il demande que nous la disions pour le consoler le jeudi vers 9 heures du soir au pied du Saint-Sacrement et le vendredi dans l'après-midi. Il promet aux âmes qui réciteront cette prière, même aux enfants qui lui donneront cette grande marque d'amour, Son solennel bonheur. " Ils diront en repassant dans leur coeur tout ce que J'ai fait par Amour. En récompense, à leur mort, je les attirerai presque immédiatement dans le séjour éternel. "...

Il me dit : - " Ma victime, Je viens t'apporter un moyen de me dédommager, moyen facile, révèle ces paroles à mes bons amis. "...

Je dis l'acte de contrition avec beaucoup de larmes et ensuite je demandai la bénédiction de notre cher Amour pour les pères victimes, serviteurs, servantes, famille et pour moi, c'est comme si tout l'univers était à genoux à Lui demander pardon. Après la bénédiction, je dis :

- Ô mon très cher Jésus, qui Vous a porté à souffrir pour nous une agonie mortelle au Jardin des Oliviers : c'est l'Amour.

- Ô mon adorable Jésus, qui Vous a porté à vous séparer de Vos apôtres pendant cette agonie : c'est l'Amour.

- Ô mon Jésus, qui Vous a porté à Vous laisser lier et garrotter par les bourreaux et les Juifs : c'est l'Amour.

- Ô mon Jésus, qui Vous a porté à Vous laisser dépouiller de Vos vêtements : c'est l'Amour.

- Ô mon Jésus, qui Vous a porté à Vous laisser revêtir d'un manteau écarlate : c'est l'Amour.

- Ô mon Jésus, qui Vous a porté à paraître au Tribunal de Pilate : c'est l'Amour.

- Ô mon Jésus, qui Vous a porté à descendre dans l'obscure prison du Prétoire d'Hérode : c'est l'Amour.

- Ô Sainte Victime, qui Vous a porté à Vous laisser souffleter par les bourreaux et les soldats sans Vous plaindre : c'est l'Amour.

- Ô Sainte Victime, qui Vous a porté à Vous séparer de Votre Sainte Mère pour souffrir les injures : c'est l'Amour.

- Ô Sainte Victime, qui Vous a porté à jeter un regard à Saint-Pierre au sortir du Prétoire : c'est l'Amour.

- Ô Sainte Victime, qui Vous a porté à prendre une Croix pour souffrir : c'est l'Amour.

- Ô Sainte Victime, qui Vous a porté à tomber devant Vos ennemis sous son poids c'est l'Amour.

- O Sainte Victime, qui Vous a porté à mourir pour nous sur une Croix : c'est l'Amour.

- Ô Sainte Victime, qui Vous a porté à Vous donner à nos âmes dans le très Saint-Sacrement : c'est l'Amour.

- Ô très Sainte Victime, qui Vous a porté à résider pour nous dans tous les sanctuaires et tabernacles du monde entier : c'est l'Amour.

- Ô Sainte Victime, qui Vous a porté à nous dire : " mes enfants, ne craignez pas, approchez, Je dors mais Mon Coeur veille " : c'est l'Amour.

Adorable Victime Sacrée, qui Vous a porté à nous laisser approcher de Vos très Saints Tabernacles pour Vous posséder et nous fondre dans ses délices : c'est l'Amour, c'est l'Amour.

Ô très Sainte Victime, qui Vous a porté à nous aimer d'un Amour si plein d'ardeur et de bonté : c'est l'Amour, c'est l'Amour.

Je Lui dis : - " Mon Souverain bien aimé, laissez-nous mourir pour Vous au pied du très Saint Tabernacle. "

- " Mes bien aimés, mon Tabernacle sera Mon présent d'Amour. Vous dormirez jour et nuit avec Moi par l'adoration et la prière perpétuelle. "

Le sommeil est une prière car Jésus est en nous et nous sommes en Jésus. Voilà pourquoi.

- " Brûlez d'amour pour Moi, Je laisse échapper de Mon Coeur le dernier flot qui vous embrase. Mon Amour vient chercher vos prières pour adoucir sa douleur causée par toutes les offenses."

Voilà la prière que le Céleste Époux m'a apprise et en finissant cette prière, je Lui dis :

- " Seigneur, qui vous a porté à rester avec nous jusqu'à la consommation des siècles ? "

Il me dit : " C'est l'Amour. "

- " Je bénis ceux qui diront au moins une fois par jour cette petite prière, Je leur donnerai une solennelle bénédiction. "

 

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

 

 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×